Melatonine - Stances
Enregistrement et Mix par Julien Rosenberger à LʼUsine
Mastering par Bob WESTON (SHELLAC) au Chicago Mastering Service


Après un silence de presque douze années, le trio post-rock instrumental messin est de retour avec "Stances", 4ème album puissant gorgé de riffs bruitistes, de distorsions, de notes hypnotiques et de rythmiques intenses. Si Melatonine a fait ses débuts dans foisonnement de la jungle "post-rock" au commencement des années 2000, leur identité musicale reste insaisissable. Tantôt math-rock, tantôt atmosphérique, le groupe s'inscrit avant tout dans la tradition du trio rock : fulgurances et énergie pure de l'électricité, combinées dans une élégance qui ne se laisse jamais réduire à la basique pyrotechnie. Ce dernier album racé et concis va à l'essentiel. 7 nouveaux titres pour un disque que le groupe aura voulu en deux mouvements. Un premier constitué de 5 titres pour 23 minutes, où l'on retrouve toute la capacité du groupe à résumer en plus ou moins 5 minutes chrono toutes les nuances du post-rock, de l'introductif atmosphérique "deux mille cinq" au mélancolique et colérique "Stance" (qui donne son titre à l'album), en passant par le tranchant "John Walsh" (qui était déjà présent - mais dans une autre version - sur We Are Unique! is 10, le coffret d'inédit pour les 10 ans du label), le grunge instrumental métallique "T.M. " ou" La roche" proche de l'ADN du noise de l'école de Washington/Dischord en tête.
Puis un second mouvement en deux titres et 26 minutes, pour un final où le groupe s'élève loin au dessus du sol, s'affranchit de l'apesanteur et de toute référence pour emmener l'auditeur dans un voyage sonique qui ne laisse pas indemne.
Pour finir, il faut saluer l'excellence du travail sur le mastering par Bob Weston (membre avec Steve Albini du groupe séminal américain Shellac) qui rend justice à un groupe dont il faut savourer aussi et surtout la qualité dans ses performances lives ébouriffantes et ses récents ciné-concerts (notamment sur "La chute de la maison Usher" de Jean Epstein, avec une date très remarquée au festival nantais Scopitone de 2017).

Les fondateurs du label, Gilles Deles et Gérald Guibaud.



Après un premier album éponyme autoproduit, deux albums sortis chez We Are Unique! Records (Les environnements principaux en 2003, Décembre est un Samedi en 2007) ont alors imposé le groupe comme l'un des meilleurs représentants français de ce mouvement fluctuant qu’est le post-rock. Des compositions instrumentales aux arrangements complexes et délicats, des improvisations noise lancinantes, mais surtout des émotions palpitantes, rêveuses, crispées. Après une longue pause discographique, animée des projets musicaux parallèles de ses membres (zéro degré, MWTE pour le bassiste Nicolas Tochet ; King Kong Was A Cat, Angil was a cat pour le guitariste Mathieu Lozinguez), Melatonine se remet à composer courant de l’année 2016. Le groupe n'a en fait jamais arrêté de se réunir et répéter ses gammes, chaque semaine, chaque année, malgré l'absence d'actualité ou de projet. Rien que pour le plaisir du jeu. Et donnant quelques rares prestations scéniques dans les cafés concert de sa Lorraine natale, ou pour les 10 ans de son label toulousain (2012 à Paris et Toulouse). En 2017 il enregistre ce nouvel album qui sera finalisé en 2018 après un travail méticuleux sur le son.



Sortie : 15/02/2019
CD digipack
Melatonine.net
weareunique.fr
Contact label : Gérald Guibaud (weareuniquerecords@gmail.com)
Contact promo : Nicolas Favier (communication@la-centrifugeuse.fr/ 06.34.06.21.09)

Accueil | Facebook